Lignes électriques : nouveau projet d’inspection grâce à des drones.

Lignes électriques : nouveau projet d’inspection grâce à des drones.

Les lignes électriques qui parcours en grand nombre notre terre ont un coût financier et écologique important. La startup suédoise Skyqraft a donc décidé de développer un nouveau système d’inspection de ces infrastructures plus durable et vert.

L’inspection des lignes électriques par des drones

L’entreprise fondée en mars 2019 et lancée en septembre propose un service d’inspection d’infrastructure grâce à l’utilisation de drone. Ces derniers sont associés à une intelligence artificielle pour identifier les risques et éviter les pannes de courants. Sakina Turabali, cofondatrice et CMO de Skyqraft, a expliqué au média TechCrunch le fonctionnement du projet.

«Nous effectuons des inspections d’infrastructure intelligentes à l’aide d’avions sans pilote en collectant des images et des vidéos à 360 ° et en introduisant ces données dans un système d’apprentissage automatique qui détecte automatiquement tout risque pour les lignes électriques.»

Une alternative aux solutions traditionnelles

Actuellement les lignes électriques sont inspectés une fois par ans par le personnel des entreprises et des hélicoptère. Cependant cette solution est couteuse et polluante selon Sakina Turabali.

«Les inspections des lignes électriques, surtout, ne sont pas respectueuses de l’environnement, très coûteuses et dangereuses avec l’utilisation d’hélicoptères et de personnes»

Les grands gagnants du concours « Resilience to Nantural Disaster »

La stratup s’est fait connaître dans le cadre d’un concours organisé par l’entreprise d’électricité et de gaz espagnole Iberdrola. Le but était de présenter des inventions innovantes pour réduire l’impact des catastrophes naturelles sur les infrastructures électriques. En effet, selon Iberdrola, les clients recherchent un système efficace et rapide pour restaurer les lignes électriques en cas de dommage.

«Iberdrola s’est engagé à soutenir les nouvelles technologies qui améliorent la fiabilité du réseau et renforcent le système électrique, réduisant les risques et les impacts causés par le changement climatique. »

Une proposition basée sur le marché américain

Durant le concours, Skyqraft a proposé de survoler avec un drone une zone de l’État de New York avant et après la tempête. Le but était de voir les dégâts possibles en utilisant des images haute définition et des vidéos HD à 360 degrés. Les informations sont ensuite inscrites sur une carte automatisée et permettent de rapidement remédier aux dommages. Pour l’entreprise Iberdrola cette solution répond tout à fait au besoin du marché.

« La société de Stockholm offre une solution rentable de haute technologie qui a le potentiel de contribuer à rendre les procédures actuelles plus efficaces et plus sûres ».

Même si la phase pilote durera trois à six mois, l’entreprise souhaite conquérir le marché américain selon Sakina Turabali de Skyqraft pour power engineering international.

«Gagner ce défi a rapidement fait avancer notre objectif de nous adapter au marché américain.»

Une entreprise retenue pour 148 candidatures

Plus de 131 startup dans 24 pays ont participé au concours. Même si Skyqraft reste le vainqueur, l’entreprise espagnole souhaite soutenir les activités des autres sociétés. Le directeur de l’innovation chez iberdrola, Agustin Delgado a d’ailleurs été fasciné par les nombreux projets proposés.

«Nous avons été très impressionnés par la qualité et la quantité des idées innovantes soumises. Même si nous ne pouvons sélectionner qu’un seul gagnant pour ce concours, nous pensons qu’il y a un grand potentiel dans de nombreuses soumissions, et nous faisons un suivi avec un certain nombre de participants pour discuter davantage de leurs idées. De nouveaux concepts sont développés chaque jour qui contribuent à rendre les réseaux de réseau plus intelligents et plus robustes, au profit des clients. »

Un projet qui séduit les investisseurs.

Lors de sa première demande de participation la startup Skyqraft a déjà réussi à réunir 505 mille dollars. Les deux plus grands investisseurs sont l’entreprise « Startup générator » et Antler. Ce dernier avait déjà subventionné plus de 130 entreprises pour une valeur de 10 millions de dollars lors de sa première année. D’autres hommes d’affaire comme Claes Ekström and Tomas Kåberger ont aussi participé.

Une startup en développement

L’entreprise affirme avoir déjà conclu un contrat avec un client qui aurait remplacé ses hélicoptères par des drones pour effectuer ses inspections. Skyqraft n’a cependant pas donné plus de détails. Cette dernière travaille aussi sur des projets pilotes avec Eon, deux municipalités suédoises et New York Gas and Electric. De plus, la startup réfléchie à utiliser ses financements pour créer d’autres logiciels d’apprentissage automatique et continuer de développer ses appareils.

Un manque de concurrence

Même si certaines entreprises proposent un service de drones, elles ne disposent pas de système d’apprentissage automatique pour détecter automatiquement les problèmes. Au contraire d’autres entreprises proposent l’utilisation de ce système mais sans drone. Skyqraft est donc la seule startup à cumuler ces deux services selon Sakina Turabali.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>