Hydrocarbure Offshore : Total fait une découverte de condensats de gaz au large de l’Afrique du sud

Hydrocarbure Offshore : Total fait une découverte de condensats de gaz au large de l’Afrique du sud

Un nouveau condensat de gaz a été découvert par Total sur le prospect de Luiperd situé sur le bloc 11B/12B au large de l’Afrique du Sud selon NS Energy. 

Un gisement de gaz à 175 km au large de la côte

Le bloc 11B/12B dans le bassin Outeniqua couvre une superficie de 19 000 km² dans des profondeurs d’eau allant de 200 à 1 800 mètres. Le puits de Liperd a été foré jusqu’à une profondeur totale de 3 400 mètres. Le puits a rencontré 73 mètres de condensat de gaz net dans des réservoirs bien développés et de bonne qualité du Crétacé inférieur.  Le puits doit encore être testé pour évaluer les caractéristiques dynamiques du réservoir et la productibilité, après l’achèvement d’un programme complet de carottage et de diagraphie. Le nouveau puits est estimé avoir une capacité de 500 millions de barils d’équivalent pétrole selon Africa Energy. Arnaud Breuillac, président de Total Exploration et Production, a déclaré pour NS Energy :

“Nous sommes très heureux de cette deuxième découverte et de ses résultats très encourageants, qui prouvent le caractère de classe mondiale de cette zone gazière offshore. Avec cette découverte et les acquisitions sismiques réussies, Total et ses partenaires ont acquis des données importantes sur le chenal de Paddavissie, qui permettront de faire progresser les études de développement et d’engager le dialogue avec les autorités sud-africaines sur les conditions possibles de commercialisation du gaz”.

Une exploitation gérée par un partenariat

Total E&P South Africa possède une participation de 45% dans cette exploitation. Les autres partenaires sont Qatar Petroleum (QP) (25%), CNR International (20%) et les 10% restants sont détenus par le consortium sud-africain Main Street. 

Une seconde découverte 

L’entreprise Total avait déjà découvert en 2019 le  gisement de Brulpadda, considéré comme l’une des plus importantes découvertes de l’année dans le monde. Le site est actuellement évalué à 1 milliard de barils d’équivalent pétrole de gaz et de condensats.

Une nouvelle ressource en hydrocarbure pour l’Afrique du Sud 

Cette découverte devrait entrainer une croissance de l’économie sud-africaine, actuellement en récession. Ces ressources devraient aussi permettre de relancer le programme de conversion du gaz en électricité du pays et contribuer à la reconstitution de l’approvisionnement en gaz de l’usine de conversion du gaz en liquides de Mossel Bay. Le pays pourra alors réduire ses importations en GNL et sa dépendance envers le charbon. L’entreprise Africa Energy a d’ailleurs conclu des accords pour augmenter sa participation dans le bloc 11B/12B de 4,9 % à 10 %.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>