Brouillon

Brouillon

ENERGIE HOULOMOTRICE : LE NORD DU PORTUGAL VA ACCUEILLIR UN CENTRE D’ÉNERGIE MARINE

Le développeur de convertisseurs d’énergie de vague CorPower va mettre en place un centre de recherche et développement au Nord du Portugal. Grâce à un investissement de 16 millions d’euros, l’entreprise va mettre un place HiWave 5, une installation dans le port de Viana do Castelo.

Source : CorPower

Un positionnement stratégique

Pour cet investissement, le port de Viana do Castelo n’a pas été choisi par hasard. Cette région dispose d’un solide réservoir de compétences d’ingénieurs issus de l’éolien offshore, des chantiers navals, des universités de haut niveau… Ce réservoir est un atout fondamental pour développer efficacement les futures activités houlomotrices du nord du Portugal.

Choisir le Portugal comme pays n’est pas anodin non plus ca il s’agit d’un environnement idéal pour HiWave 5, en raison de ses atouts naturels et de sa conscience environnementale.

L’autorité portuaire des ports de Douro, Leixoes et Viana do Castelo ont ainsi conclu un accord. Ce dernier vise à construire une installation pour la fabrication, l’assemblage et l’entretien de convertisseurs d’énergie houlomotrice à l’échelle commerciale.

“Le programme HiWave-5 est reconnu comme l’un des efforts les plus ambitieux dans le domaine de l’énergie des océans. L’arrivée de HiWave-5 devrait renforcer la réputation du Portugal en tant que leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables, avec des investissements importants dans les personnes, la technologie et les installations. […] Le travail de CorPower complète fortement la stratégie industrielle portugaise pour les énergies renouvelables des océans, conçue pour créer un pôle d’exportation industriel compétitif et innovant pour les énergies renouvelables des océans”(source : Corpower).

Port de Viana do Castelo. Source : CorPower

Un intérêt croissant pour l’énergie houlomotrice

Il existe un intérêt plutôt croissant de la part des développeurs dans les projets de nouvelle génération sur l’énergie houlomotrice.

Pour Patrick Moller, directeur général de CorPower,

 

“C’est une étape cruciale dans notre quête pour développer une nouvelle classe de convertisseurs d’énergie des vagues à haut rendement”

“L’objectif de CorPower est de réussir à introduire sur le marché, d’ici 2024, des produits CME certifiés et garantis, faisant de l’énergie des vagues une technologie bancable susceptible d’attirer le financement de projets d’énergies renouvelables classiques”

“L’énergie des vagues peut jouer un rôle fondamental dans la transition du Portugal vers une énergie 100 % renouvelable, tout en fournissant une plate-forme pour stimuler les exportations portugaises et des opportunités d’investissement à long terme pour les chaînes d’approvisionnement locales” (via Communiqué de presse Corpower).

Source : Corpower

Pourquoi développer les énergies marines ?

Energie houlomotrice, qu’est-ce que c’est ?

L’énergie houlomotrice tire son nom de sa source d’énergie la houle, on l’appelle aussi l’énergie des vagues.

Par ses mouvements répétitifs, la houle est à l’origine d’une grande quantité d’énergie motrice. C’est pourquoi de nombreux ingénieurs ont imaginé des solutions pour pouvoir capter ce mouvement, et le transformer en énergie électrique. Cette démarche s’inscrit dans la dynamique des enjeux de la transition énergétique, dans la mesure où aucune énergie fossile n’est en jeu.

Pour capter cette énergie, plusieurs dispositifs existent comme 

  • la chaîne flottante articulée, qui est le système le plus connu à ce jour. Ce sont de longs flotteurs alignés perpendiculairement au sens des vagues qui activent des turbines dans le fond de l’océan.
  • la colonne à oscillation verticale, qui est un système reposant sur le principe de la force centrifuge.
  • le capteur de pression en immersion qui capte le mouvement orbital des vagues

Quel est le potentiel d’une telle énergie ?

Son potentiel est très intéressant car son rendement devrait se rapprocher de celui de l’électricité d’origine hydraulique. Cela permettrait donc de produire de l’énergie électrique en masse à un faible coût.

Cependant, la technologie n’est pas encore assez aboutie pour se prononcer sur son rendement. Le secteur de Recherche & Développement sur cette technologie est en pleine ébullition et ne cesse de s’améliorer.

Pour pouvoir installer ce genre d’infrastructures, les points suivants sont à prendre en compte :

  • les conditions climatiques extrêmes du large
  • le coût du raccordement électrique en mer
  • le prix de l’ancrage en mer
  • les coûts d’entretien

Ainsi, le potentiel de cette énergie pourra atteindre son maximum quand ces problématiques techniques et financières auront trouvé toutes leurs réponses.

Les atouts de cette énergie

L’énergie houlomotrice présente de nombreux avantages par rapport aux autres énergies renouvelables.

La puissance et la fréquence des vagues est prévisible, la production des systèmes houlomoteurs le sont donc tout autant. De plus, ces systèmes fonctionnent 24h/24, la houle ne s’arrête jamais, contrairement aux vents. Enfin, ces dispositifs répondent parfaitement à la problématique du développement démographique dans le sens où elle n’empiète pas sur l’espace terrestre disponible.

Alors, que reprocher à l’énergie des vagues ?

Ce tableau dresse un portrait quasi sans faille de cette nouvelle technologie. Cependant, certains aspects sont à prendre en compte.

Tout d’abord, ces systèmes houlomoteurs sont offshore. Les coûts d’entretien et de maintenance de ces derniers est décuplé par rapport aux autres systèmes producteurs d’énergies renouvelables. Les conséquences sur la faune et la flore marine pourraient être catastrophiques et avoir des répercussions sur les activités de pêche. Puis, il ne faut pas oublier qu’en fonction du dispositif choisi, la pollution visuelle du large peut être importante. 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>